Le Café littéraire des Maisons Mainou a pour but de faire connaître des auteurs et des écrivains de la région.

Débuté en 2013, il permet de faire se rencontrer des artistes et un public dans les murs de notre maison de résidence à Vandoeuvres.

Présentation de l'artiste, lecture d'extraits et débat ponctuent ces moments très sympathiques, suivi toujours d'une collation.

Lors de sa première année, il a eu le grand plaisir d'accueillir:

Jean-Louis Kuffer le 24 avril 2013

Manon Pulver le 15 mai 2013

Guillaume Chenevière le 12 juin 2013

Valérie Poirier le 11 septembre 2013

2016

 

2015

 

2014

 

2013

 

 

Valérie Poirier passe son enfance à la Chaux de Fonds avant de s’installer à Genève pour y suivre les cours du Conservatoire d’art dramatique. Elle travaille quelques années en tant que comédienne avant de se tourner vers l’écriture.

Auteure d’une dizaine de pièces, elle obtient, en 1993, un Prix des Antennes théâtrales pour sa première pièce Quand la vie bégaie. En 1999, elle  écrit et met en scène Plagiat au Théâtre du Pommier à Neuchâtel. Son texte, Les Bouches, a reçu en 2004 le Prix de la Société des auteurs. Il  a été mis en scène par Stéphane Guex Pierre  au Théâtre du Grütli en 2006. Lauréate de Textes en scènes  2006 , elle écrit Loin du bal. Le texte est mis en scène par Martine Paschoud au Théâtre le Poche à Genève en 2009.  En 2010, elle est finaliste du Prix Labou Tansi pour la même pièce  et cette dernière est sélectionnée par ANETH (Aux nouvelles écritures théâtrales).  La pièce est lue au Théâtre du Rond-Point à Paris le 23 avril 2013.

En 2007,  elle écrit et met en scène Chambre froide au Théâtre du Pommier à Neuchâtel. La même année, Camille Giacobino  met en scène  Quand la vie bégaie  au Théâtre du Galpon à Genève.

En 2008, elle met en scène son texte Objets trouvés au Conservatoire d’art dramatique de Genève. Ce dernier fait l’objet d’une master class animée par Gian Manuel Rau au Festival d’Avignon 2010.

En 2010, elle co-écrit avec Manon Pulver Splendor in the Grass pour les élèves du Conservatoire d’art dramatique. La mise en scène étant de Anne Marie Delbart

En 2011-2012. Ecriture de Palavie, texte destiné au théâtre. En janvier 2012, elle met en scène son texte Pièces détachées aux Marionnettes de Genève, texte écrit en partie aux Maisons Mainou.

Ses pièces de théâtre sont  publiées chez Bernard Campiche sous le titre de Loin du bal et autres textes. Ivre avec les escargots, un recueil de nouvelles, vient de paraître aux Editions d’Autre part.

 

 

Né à Genève en 1937, Guillaume Chenevière a été successivement sociologue (Centre Européen de la Culture), journaliste (Tribune de Genève), cadre dans l’industrie automobile (Chrysler), et homme de théâtre (Nouveau Théâtre de Poche, Théâtre de Carouge). Nommé chef des programmes de divertissement et de culture de la Télévision suisse romande en 1975, il en est devenu directeur  des programmes en 1986, puis directeur général de 1992 à sa retraite en 2001.

Au théâtre, il a mis en scène de nombreuses pièces sur un période de 50 ans, commençant en 1958 avec La Grande Lessive de Maiakovski. Il a monté Aristophane, Brecht, Molière, Rousseau, Sophocle, Stoppard, Strindberg et beaucoup d’autres, dont le plus récent est  Le Mystère Shakespeare  au Théâtre de Carouge en 2008. Il est membre de la Fondation du Théâtre de Carouge.

Journaliste, il a publié un recueil de souvenirs intitulé Che en 2001 et il écrit régulièrement dans le journal Le Temps. Il conseille la Fondation Médias et Société, un organisme préoccupé de la qualité des médias.

Passionné de Jean-Jacques Rousseau, il est membre de la Fondation de la Maison de Rousseau et de la Littérature. Son livre Rousseau, une Histoire Genevoise (2012) explore la relation entre Rousseau et sa ville natale.

Il travaille actuellement sur divers projets littéraires et théâtraux : l’adaptation française, à partir de l’anglais, de Un Helvète made in China, autobiographie d’Alexandre Casella (à paraître en septembre 2013) et de L’Habit de Feu, poème dramatique de Nina Khetevan, ainsi qu’une nouvelle adaptation théâtrale de L’Idiot, de Dostoïevski.

 

 

 

Manon Pulver (photo Carole Parodi), dramaturge et auteure, a travaillé en Suisse et en Allemagne, principalement au théâtre mais aussi à l'opéra (Deutsche Oper Berlin) où elle se forme à la dramaturgie, ainsi qu’à à la télévision allemande (ZDF). Elle collabore aussi à de nombreux projets de pièces, effectue des traductions de pièces allemandes. Elle a aussi publié des nouvelles et collaboré avec différents médias, radio et presse écrite. De 2002 à 2007 elle a occupé la fonction de collaboratrice artistique à la Comédie de Genève auprès d’Anne Bisang ( poste qu’elle a occupé en 1998 auprès de Bernard Meister au Théâtre du Grütli). Actuellement elle dirige des ateliers d’écriture et de dramaturgie dans les écoles et au conservatoire, collabore depuis 2007 au Journal de l’Adc et prépare une nouvelle pièce pour janvier 2014.

Textes déjà lus, parus ou représentés : À Découvert - Lauréate de la bourse Textes-en-Scéne 2008 (SSA) - Editions Campiche 2009 - Création 2012 Comédie de Genève (m.e.s Daniel Wolf) - (Réédition de A découvert et Au bout du rouleau aux Editions Kazalma, 2012) - Co-écriture avec Valérie Poirier de Splendor In The Grass - Création 2011 avec les classes du Conservatoire d’art dramatique, Genève (m.e.s Anne-Marie Delbart) - L’Inconductibilité Du Blanc d’Oeuf Battu - Lecture 2011 durant Matières Inflammables, une manifestation organisée dans le cadre de Corps de textes Europe (m.e.l Anne Bisang) - Le Vent Chantait Sur l’Atlantique - Création 2010 La Parfumerie. Genève (m.e.s Marie Vayssière) - Lecture au festival di Vetro, Rome 2011- Traduction (all-fr) de la pièce jeune public de Holger Schober Meine Mutter Medea - Représentée dans les classes (CH – D) en 2008, dans le cadre d’un projet théâtral et pédagogique initié par la Convention Européenne de théâtre - Au Bout Du Rouleau Editions Campiche 2005 - Création 2007 Comédie de Genève (m.e.s Daniel Wolf) - Reprises en 2009 et 2011 à Bruxelles - Les Surprises De l’Intermittence ou les Préjoués convaincus d’après Marivaux - Création 2005 Comédie de Genève (m.e.s André Steiger) - POUR UNE ABSENTE - Création 2001 (m.e.s Geneviève Guhl) - L’Etang Sale ou On ne s’en sortira pas vivants - Lecture 1997 et 2011 (Conservatoire d’Art Dramatique Genève) - Augustine De Villeblanche ou Le Bal contrarié d’après Sade - Création 1994 (m.e.s Violaine Llodra)

 

 

Jean-Louis Kuffer, né en 1947, fait des études de lettres à l’université de Lausanne avant de se lancer dans le journalisme. Il a travaillé pour : La Tribune de Lausanne, Le Matin,  24Heures, La Liberté de Fribourg, Construire, Le Magazine littéraire et La Radio Suisse Romande.

Critique littéraire, il est romancier et essayiste. Il obtient le Prix de la Fondation vaudoise pour la culture en 2006.

Auteur de plusieurs livres, dont : Le  Pain du Coucou, (Prix Schiller en 1984) et Riches Heures, aux Editions de l’Age d’homme, Par les temps qui courent, (Prix Edouard Rod en 1996) Le Viol de l’Ange, Impression d’un lecteur à Lausanne et Les Bonnes Dames, aux Editions Bernard Campiche, L’enfant prodigue, aux Editions d’Autre Part, Jean-Louis Kuffer ne cesse d’écrire. Il est le rédacteur en chef de la publication Le Passe-Muraille qui est l’une des dernières publications romandes consacrées é l’actualité littéraire.

Depuis plusieurs années, il anime un blog littéraire très visité et commenté : carnetsdejlk.hautetfort.com

 

 

© 2010-2017 Maisons Mainou - Vandoeuvres - Canton de Genève - Suisse