ACTIVITÉS ARTISTIQUES DES MAISONS MAINOU 1998-2004

Sous la direction de Gérald Chevrolet, la Fondation Johnny Aubert-Tournier Maisons Mainou tisse un réseau de partenaires suisses et étrangers. Une plaquette de présentation est éditée et le bulletin d'information semestriel est largement diffusé. L'essentiel des activités concerne les auteurs, l'archivage et la recherche de financement.

 

RÉSIDENCES ET TRAVAIL EN FAVEUR DES AUTEURS

Des rencontres d'auteurs ont lieu en collaboration avec la RSR, la Société suisse des Auteurs et le Théâtre du Grütli, dirigé par Philippe Lüscher. Les quatre premières résidences se concrétisent aux Maisons Mainou de mars à juin 1999.

Des rencontres ponctuelles comme les Journées des Amis de Mainou, la Nuit des Comédiens et musiciens, plusieurs Salons de lecture jalonnent les saisons. Un site internet est mis sur pied. À l'issue de résidences littéraires et musicales, la Radio Suisse Romande diffuse en direct depuis le Théâtre du Grütli six oeuvres écrites à Vandoeuvres. Plusieurs conférences, rencontres et animations se donnent dans la propriété.

Les Maisons Mainou participent aux activités de l'association Ecritures vagabondes (collaboration avec le Canada), offrent six semaines de résidence jeune public, reçoivent neuf auteurs francophones, tous de nationalités différentes, pour les Ecrits nomades publiés chez Lansman et participent au projet Par-dessus le mur, en collaboration avec la France voisine (chaque année environ 20 auteurs, 10 éditeurs et 30 comédiens font découvrir à un nombreux public de nouveaux textes dans des endroits naturels entre France et Suisse).

En 2002, par exemple, les Maisons Mainou participent à la journée genevoise d'Expo 02, accueillent cinq résidents et une journaliste étrangère pendant un mois, montent de nombreux ateliers, lectures, ateliers jeune public, s'ouvrent à un festival d'ateliers scolaires, un atelier d'écriture dramatique et un atelier 1603 en collaboration avec la Commune de Saint-Julien (France). En outre, des veillées, causeries et concerts ponctuent l'année.

Des prix (le Prix Gilson pour Odile Cornuz) et des bourses (Ahmed Belbachir, Michel Beretti) viennent récompenser des résidents et cet honneur rejaillit sur les Maisons Mainou.

 

ARCHIVES ET MÉMOIRE DU THÉÂTRE

Les papiers et archives personnels de Germaine Tournier et de Johnny Aubert font, l'objet d'un tri et d'une première mise en forme. Une bibliothèque de pièces et d'ouvrages sur le théâtre est constituée qui compte en 2004 près de cinq mille volumes. Le projet de création d'un Centre de documentation théâtrale romand est amorcé grâce à la Loterie Romande ; la récolte, souhaitée exhaustive, de documents commence auprès de 37 théâtres et associations officielles de Suisse romande. Par ailleurs, une convention est signée avec la Confédération, via l'Office fédéral de la culture, pour l'installation aux Maisons Mainou de l'Antenne romande de documentation théâtrale.

 

FINANCEMENTS

Alors que la Fondation obtient du Conseil d'Etat la reconnaissance de son activité sans but lucratif, le groupe de partenaires financier se diversifie d'année en année. Après la Commune de Vandoeuvres, l'Etat et la Ville de Genève, Pro Helvetia s'engage pour des aides ponctuelles aux résidences ainsi que Monsieur Guy Demole.

Néanmoins, à chaque nouvelle saison, le projet reste à la merci de refus de soutien, ce qui se produit en 2004. La situation empire même et conduit à tirer un trait sur une parie des acquis de cette première étape artistique (fermeture du site, des résidences, dispersion de la bibliothèque).

Toutefois, les voeux de la fondatrice, Germaine Tournier, étaient de voir des talents éclore grâce à l'appui de sa Fondation. Celle-ci y a obéit du mieux qu'elle a pu dans cette première étape d'activité en permettant à plusieurs auteurs de s'affirmer dans le paysage de la création francophone. À titre d'exemples, nous pouvons citer: Emmanuelle delle Piane, Sandra Korol, Valérie Poirier, Odile Cornuz, Isabelle Bonillo, Isabelle Daccord, Ahmed Belbachir, qui toutes et tous ont bénéficié de l'appui de la Fondation et ont poursuivi avec succès le travail entamé aux Maisons Mainou. Quant à plusieurs auteurs déjà confirmés, tels que Michel Beretti, Yves Laplace, Gilles Laubert ou Armando Llama, ils ont trouvé à Vandoeuvres un appui ferme et souvent décisif à de nouveaux écrits.

 

 

 

© 2010-2017 Maisons Mainou - Vandoeuvres - Canton de Genève - Suisse